LORDS

A LA CONQUETE DU 15eme MONDE
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire des Lords

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandemor
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 40
Localisation : Asnières 92i
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: L'histoire des Lords   Sam 13 Jan - 23:43

Une petite histoire de notre alliance... comté par Lord Pandemor (-,

Ayant les terres avoisinant Dominia à reconstruire, Pandemor s'imposa vite comme un leader, et organisa Dominia à la reconstruction. Les habitants se mirent chacun à la tâche. En un mois, presque toute trace du Fléau avait disparu aux alentours. Seuls les marécages semblaient vouloir rester indéfiniment, comme pour témoigner des épreuves que cette terre avait subies pendant cette période.

Pandemor annonça qu'il comptait faire cesser cette ère pendant laquelle les hommes vivaient séparés les uns des autres, en petits villages, et qu'il voulait les rassembler pour qu'ils soient tous unis si jamais un nouveau danger faisait face.

Au bout de deux ans Dominia possédait une armée efficace, mobile, volontaire et courageuse. On raconte que le Premier Empereur Pandemor savait insuffler à ses hommes l'envie d'aller se battre et de mourir pour lui et sa cause. C'était un homme fort charismatique.

La ville s'était reconstruite, et le commerce avait repris, dopé par la nécessité de fabriquer de nouvelles armes pour réparer les dégâts causés par le Fléau. Certains artisans ont commencé à se regrouper, et on date de cette époque la formation des premières guildes.

C'est donc en l'an 2 que l'armée de Dominia se mit en marche vers le petit village d'Escania, situé peu à l'Est. Lorsque l'armée arriva, les habitants furent très étonnés de voir venir autant d'hommes armés et organisés. Il ne se passa rien ce jour-là, hormis un traité conclu avec le chef du village, décrétant qu'à partir de ce jour Escania faisait officiellement partie des possessions dominiennes.

Deux mois plus tard, Pandemor s'autoproclama Premier Empereur des LORDS, et personne ne vint troubler ses dires. Escania était donc désormais un village impérial.

L'armée impériale conquit Delnam au début de l'an 3, et Escania à la fin du printemps de cette même année, chaque fois sans qu'il y eût bataille. L'Empire comptait donc quatre villes. On ne sait pourquoi, mais Pandemor arrêta ses conquêtes là, laissant Sardân en village libre. Sardân a toujours constitué un cas à part dans la construction de l'identité impériale : les habitants sont Sardâniens avant que d'être des LORDS.

La valse des empereurs

Pandemor s'éteint en l'an 14, après un règne de gloire. Il n'avait pas défini qui allait lui succéder, car on dit qu'il se souciait peu de ce qui allait arriver après sa mort (n'étant plus là pour continuer). Il n'avait ni fils, ni fille.

Les conseillers impériaux commencèrent à se battre pour la succession de l'Empire, et on craignit la division de l'Empire en plusieurs royaumes distincts. Pendant cinq jours les impériaux spéculèrent sur celui des conseillers qui arriverait à s'imposer comme le digne successeur de Pandemor.

Finalement, à la grande surprise de tous, les conseillers vinrent sur la place de Dominia pour annoncer qui serait le successeur du Premier Empereur. Et tous ensemble, d'un commun accord (ce qui est fort surprenant), ils désignèrent le baron Kpor !

Le baron Kpor est l'homme qui dirigeait Rennaissance depuis des décennies. On ne sait par quelles tractations politiques, pots-de-vin ou menaces cela s'est fait, mais le baron devint le Second Empereur, désigné par un commun accord du Conseil.

Ce même baron vint à minuit tenir un discours sur la place de Dominia, et annonça que la ville de Sardân se soumettait à l'autorité impériale. Il régna de l'an 14 à l'an 52, soit probablement le règne le plus long de tous les empereurs (si l'on excepte celui qui règne actuellement sur les LORDS). Il fut surnommé l'Empereur Secret, car jamais il ne sortait du palais impérial, si ce n'est pour d'occasionnels discours nocturnes. On ne sait que très peu de choses de lui, si ce n'est qu'il administra parfaitement bien l'Empire, mais stoppa les conquêtes entamées par Pandemor.

En 52, le baron laissa sa place à un autre homme, un conseiller impérial. Après cette époque, chaque empereur ne se distingua pas des autres, et resta presque "inactif". Les empereurs se succédèrent les uns après les autres, tous se ressemblant, comme si l'ancien empereur apprenait à son successeur sa manière exacte de gouverner.

La succession se faisait par désignation : l'Empereur désignait un successeur, qui prenait sa place.

Ceci dura pendant des siècles, jusqu'en 1230. Certes on connut des périodes avec des empereurs plus ou moins actifs, mais à chaque fois l'Empire semblait avoir renoncé aux conquêtes entreprises par Pandemor.

Il est à noter qu'un archimage du Conseil Impérial, en 214, signa un accord avec l'Empereur, et obtint une garnison de 1000 soldats pour emmener ses élèves apprentis mages dans les terres du Sud, pour aller fonder une académie de magie, là où il ne dérangerait personne, c'est-à-dire au sein du désert de poussière.

Après deux ans de travaux, l'Académie des LORDS vit le jour dans le désert de poussière en 216. Les élèves y vinrent en grand nombre étudier les arts de la magie profane.

Il est à noter qu'il est très curieux que toute trace du nom du fondateur de l'Académie ait disparu de l'Histoire. Personne n'a jamais su dire qui était ce membre du Conseil archimage qui était parti fonder ce qui allait devenir un pays autonome un millénaire plus tard.

On sait qu'un siècle et demi après sa fondation, l'académie toute entière fut rasée par une explosion incommensurable, et que tous les mages qui s'y trouvaient (ceux qui n'étaient pas partis expérimenter dans le désert) périrent lors de la catastrophe. Les Dominiens furent heureux à la pensée que l'Académie n'avait pas été construite au centre de la capitale.

L'avènement de l'Empereur actuel

En 1229, Linix régnait sur Kohr depuis déjà douze ans, lorsqu'il fut soudainement atteint d'une maladie incurable. Malgré les messages à la population, personne ne douta que la maladie était provoquée et probablement d'origine magique.

Quatre mois plus tard, Linix décéda, sans que quiconque parvînt à le soigner, même parmi les plus puissants prêtres de Gergovie dépêchés sur place. Aujourd'hui encore on ne sait pas qui est la cause de cette mort, mais beaucoup de Gergoviens suspectent l'Empereur actuel.

Linix n'avait pas désigné de successeur avant de mourir. La population se demanda qui serait le nouvel empereur, mais la réponse ne se fit pas attendre. Dès le lendemain de la mort de Linix, le page impérial, qui représentait la Voix de l'Empereur auprès du peuple, vint annoncer sur la place publique que le nouvel empereur était sur le trône, que la population devait l'acclamer, mais qu'il ne ferait pas connaître son identité.

Des changements étranges se produisirent. Plusieurs généraux de l'armée impériale "disparurent" subitement. Ils furent remplacés par de parfaits inconnus. Des lois furent décrétées, interdisant aux grandes guildes marchandes le monopole qu'elles exerçaient vis-à-vis des petits commerçant, suscitant dès lors l'hostilité des guildes envers le nouvel empereur. Une de ces guildes s'opposa même ouvertement aux projets de réforme, et elle fut fermée par décret impérial. Le nouvel empereur, suite à des décisions favorables au peuple, possédait l'appui de la majeure partie de la population.

La route de l'Axe du Commerce, reliant Dominia à Renaissance, fut agrandie, et mieux gardée par des patrouilles de soldats plus fréquentes, rendant le commerce plus sûr.

La Grande Guerre

Alors que les relations entre les LORDS et les LAW-B semblaient aller au mieux, en 1241, l’Empereur avertit la population que les LAW-B préparaient une invasion de l'empire des LORDS. Il fit alors construire le Grand Mur, qui aujourd’hui est encore debout. Il s'agit d'une gigantesque muraille qui couvre toute la frontière entre les deux nations. Des troupes furent postées à la frontière. Des citoyens furent recrutés pour grossir les rangs de l’armée et on se prépara pour le jour inévitable où la bataille commencerait.

De l’autre côté, les LAW-B avait démenti les rumeurs d’invasions. Le roi de l'époque, Shrek, décréta que ces troupes amassées à la frontière n’étaient qu’un prétexte pour une invasion prochaine du royaume. les LORDS refusèrent de retirer leurs troupes, voyant dans la proposition de Shrek une stratégie pour amener l'Empire à baisser sa garde. Les LAW-B construisirent à leur tour une grande muraille parallèle à celle des LORDS, les deux murailles étant séparées par un grand no man's land.

Quelques jours plus tard, le Grand Prêtre de LA Bulle déclara qu’il sentait dans les motivations de l’Empire le mensonge et la trahison. Trois jours plus tard, la guerre éclata entre les deux pays.

Les troupes des LAW-B parvinrent en quelques jours à passer la muraille impériale, malgré une armée ennemie fortement entraînée. Deux jours après la défaite de Rennaissance lors de laquelle les troupes des LAW-B prirent la moitié Est de la ville, l'armée impériale se retira derrière le fleuve, et défendit l'accès aux ponts. Les LAW-B ne pouvaient avancer plus loin.

Puis de nombreux mages de la Confédération des ESIAL vinrent s'ajouter aux forces impériales, renversant ainsi la balance. Usant adroitement de l'atout tactique que constituaient les ponts, le général Galémir, qui avait remplacé le général Uld'Alas (celui qui avait perdu la bataille d'Escania), réussit à reprendre le contrôle du territoire impérial jusqu'au Grand Mur.

Au cours des années suivantes, la situation se stabilisa, et aucune des armées ne parvint à franchir de nouveau la muraille. Un accord fut signé, comme quoi les navires marchands seraient considérés comme neutres et pourraient se rendre du port de Sardân à celui d'Angelune, et réciproquement. Une entente tacite sembla s'instaurer entre les deux pays au cours des décennies suivantes, et on arriva à une paix relative.

Les deux pays étaient officiellement en guerre, mais aucun d'entre eux ne parvenant à prendre l'avantage, le calme régnait entre les deux murailles. Et les incursions étaient rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire des Lords
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LORDS :: L'antichambre :: Salle d'accueil-
Sauter vers: